Menu
Trou Noir

Ce mercredi 10 avril 2019 marque une avancée scientifique importante dans le domaine de l’astronomie. En effet, pour la première fois, un consortium de scientifiques, réuni sous le nom de Event Horizon Telescope a présenté les résultats de la capture de l’image d’un trou noir.

Jusqu’à ce jour, la connaissance des trous noir n’était que théorique. En effet, ils avaient été modélisés mais jamais observés. C’est chose faite grâce à l’agencement de 8 télescopes visant le centre de la galaxie M87 (située à environ 53.5 millions d’années lumière). Ces 8 télescopes sont répartis sur la surface de la terre, principalement sur la côte est des États-Unis et Amérique du sud de manière à construire un télescope de la taille de la planète.

EHT

Depuis avril 2017, l’enregistrement radio simultané de ces 8 télescopes avait pour but de tenter d’obtenir une image du trou noir présent au centre de M87.

Le résultat des ces années de travail a permis au consortium de révéler ce mercredi 10 avril 2019 cette image qui fera date dans l’histoire de l’astronomie et sanctionne avec succès des années de recherche théorique.

Trou Noir

L’image montre un anneau lumineux formé par la lumière qui se courbe de manière intense autour d’un trou noir 6,5 milliards de fois plus massif que le Soleil.

La particularité de cette image est qu’elle n’a pas été directement capté par les télescopes, mais elle est issu d’une application du machine learning sur les observation de ces télescopes, effectuée par Katie Bouman, étudiante du MIT.

Le projet Event Horizon Telescope

Ce projet, né en 2017, reprend l’idée de l’ALMA présent dans le désert d’Atacama, au Chili, mais à l’échelle planétaire. Sous la bannière de l’EHT se trouvent plusieurs sites répartis sur la planète. On trouve ainsi :

  • L’IRAM en Espagne
  • Le CARMA en Californie
  • Le 12 Meter ALMA Prototype en Arizona
  • Le SMT en Arizona
  • Le LMT au Mexique
  • L’ALMA au Chili
  • L’APEX au Chili
  • L’ASTE au Chili
  • Le CSO à Hawaï
  • Le SPT au Pôle Sud

Cette idée de mutualisation d’outils d’observation et d’acquisition de données est parfaite et permet, à « moindre » frais d’obtenir des informations sur notre univers. Ce principe est à l’opposé de celui entamé par la Chine visant à construire en un point unique un télescope de très grande taille. Force est de constater que cette idée est pertinente.

À propos

Je vous propose de suivre mes découvertes et apprentissages dans le domaine de l’astrophotographie, à travers les quelques pages de ce blog.

En savoir plus
Retrouvez codastro sur
© codastro 🔭 2019